Gilbert Portanier

Un céramiste dans notre temps

Le parcours de cet artiste reconnu est indissociable de l’histoire de Vallauris et de Picasso  qu’il a connu et côtoyé dans les années 1950-1960, dans ce ferment artistique qui se développait alors dans la cité provençale.

Natif de la région, après un passage à l’école des Beaux Arts, il tente une expérience en collaboration avec les céramistes Albert Diato et Francine Delpierre au sein du groupe «Tryphique»  puis Portanier s’installe dans une de ces très belles fabriques de poterie traditionnelle, lieu magique qu’il occupe encore actuellement.

Excellent tourneur, ses plats et coupes de grande dimension appellent au décor, ou plutôt à la peinture sur céramique. Cet artiste complet a su dépasser l’effet décoratif pour monter une œuvre plastique où couleur et graphisme jouent un rôle décisif.

A l’exemple de Picasso, Portanier affirme une virtuosité que peu d’artistes céramistes en Europe ont su atteindre.

La variété des volumes d’argile et de techniques employées pour le faire: tournage, pressage, coulage, assemblage de toutes sortes font de lui un maître au savoir-faire impressionnant, quant à l’emploi des engobes, oxydes métalliques et émaux combinés au geste sûr du pinceau. Il révèle un artiste en pleine possession de ses moyens.

Sa technique picturale et la richesse des thèmes abordés confèrent une grande fraîcheur à son travail et font de ce jeune homme de plus de 80 ans l’un des maîtres reconnus de la Céramique Contemporaine, qui se veut un Art Majeur trop souvent déprécié d’une intelligentsia culturelle.

 

Le musée de la mémoire et de la jarre
association «Amis du Musée»

Musée d'histoire et de céramique Biotoises